L'éditorial du journal LN

Journal du parti libéral-radical neuchâtelois

numéro 1 - 18 janiver 2019 - Editorial

Nous devons entrer dans le troisième millénaire!

Plusieurs évolutions ont frappé l’humanité durant les dernières décennies et celle que nous vivons actuellement est probablement la plus révolutionnaire d’entre toutes. Les informations et la communication s’accélèrent, l’ère du numérique bouleverse les codes et change nos manières de vivre, de travailler et de penser nos journées.

Les valeurs évoluent, les conflits intergénérationnels sont à leur apogée et la société doit se réinventer pour offrir un environnement propice à la cohabitation de toutes et de tous. Mais comment concilier tous ces aspects qui font de notre société ce qu’elle est aujourd’hui ? Les choses se transforment avec une telle rapidité que le clivage entre les générations se creuse toujours davantage. C'est vrai d’un point de vue numérique, digital et technologique, mais également au niveau des valeurs de chacune et de chacun.

Les thèmes liés à l’écologie, à l’environnement et à la biodiversité en sont des exemples saillants. La jeune génération se préoccupe grandement du contenu de son assiette. Elle accorde beaucoup d’importance à la provenance des produits et de l’énergie qu’elle consomme, pour sa santé certes, mais également pour préserver celle de notre planète à laquelle elle est très sensible.

Ces changements de paradigme donnent du fil à retordre aux différents parlements qui composent notre pays, car ils conduisent souvent à des débats rocambolesques à l’interne même de certains partis politiques. Devons-nous en avoir peur ? Non. Au contraire, il faut se saisir de ces thèmes et apporter à la population une politique orientée vers des solutions durables qui garantiront un avenir aux prochaines générations.

Les opinions des pays, des partis et des populations sont encore très divergentes sur les objectifs à atteindre et surtout sur les moyens pour y parvenir, mais il est bien clair que ces thèmes doivent être débattus au sein de notre parti pour ne pas laisser le monopole aux autres !

Alors que les outils, la connaissance et la maîtrise de notre environnement sont bien présents, le monde n’a jamais été confronté à une telle situation. Partout, les extrêmes montent en puissance, les fronts populaires sont légion, des mouvements idéologiques veulent imposer des idées aberrantes. Il s’agira pour le canton de Neuchâtel, pour la Suisse et pour le reste du monde, de calmer le jeu afin de travailler ensemble, entre peuples et gouvernements, car l’avenir, notre avenir, nous concerne tous.

Quentin Di Meo, vice-président du PLRN

 

Prochaine publication: 25 janvier 2019