L'éditorial du journal LN

Journal du parti libéral-radical neuchâtelois

numéro 15  - 24 mai 2019 - Editorial

 

La RFFA: révélatrice

La réforme fiscale et financement de l’AVS (RFFA) a largement passé la rampe ce week-end. A Neuchâtel, le oui a été massif et pointe au 2e rang derrière Vaud, avec plus de 72 % d’acceptation. Les réformes fiscales cantonales étant étroitement liées à ce vote, la population démontre ainsi qu’elle les attend de pied ferme. Les drapeaux suisses et neuchâtelois à double croix ont su convaincre les citoyens.

Alors que la réforme fiscale met sur un pied d’égalité les multinationales et les PME, l’opposition dogmatique de
l’extrême gauche démontre bien le manque de pragmatisme des formations politiques telles que le POP et les Verts. Pour certains, la politique se résume à des dogmes. Facile, me direz-vous, lorsque l’on ne gouverne pas.

Mettre en péril les réformes fiscales cantonales, dont notamment un allégement de la charge fiscale pour les contribuables de la classe moyenne ou encore la hausse du seuil d’imposition pour les petits revenus, ne leur a pas fait froid aux yeux. Les Vert’libéraux, eux, ont laissé la liberté de vote dans le canton. Est-ce là le signe de l’importance qu’ils
attachent à l’aboutissement d’une baisse de la fiscalité pour les personnes physiques à Neuchâtel ?

Les Verts et l’extrême gauche, d’habitude si prompts à dénoncer les statuts fiscaux, préféraient-ils un statut quo dans l’imposition des entreprises ? Force est de constater que oui. Que dire du ballon d’oxygène que cette réforme octroie à l’AVS dans l’attente d’une réforme structurelle ? Ils n’en ont pas voulu non plus. Bien heureusement les Suisses sont conscients que la politique doit être pragmatique et orientée vers la recherche de compromis. Ce deal réforme fiscale - financement de l’AVS en était un.

Au lendemain de la votation, les communistes vaudois ont annoncé leur volonté de déposer un recours pour faire
valoir la violation de l’unité de la matière. Cela a peu de chance d’aboutir. Du côté de l’AVS, le feu est également
ouvert : l’Union syndicale suisse, qui souhaite instaurer une 13e rente, pourrait nous livrer sa recette pour faire pousser de l'argent sur les arbres. Les Jeunes Vert’libéraux proposent eux de suspendre le versement des rentes AVS aux retraités aisés. Est-ce qu’ils souhaitent également suspendre l’obligation de cotiser pour les hauts revenus alors que sans eux le système ne fonctionnerait clairement plus ? Le sens politique de cette formation étonnera toujours !

Une politique pragmatique, proche des gens et compatible avec la réalité du terrain. C’est pour cela que nous nous battons, tous les jours, au PLR.

 

Anthony von Allmen, secrétaire général du PLRN

 

 

 

Prochaine publication: 5 juin 2019