Arguments

  • Droit de vote à 16 ans sur demande

De quoi s'agit-il?

Une intiative populaire demande d'octroyer aux jeunes dès 16 ans, un droit de vote sur demande. Ceci afin d'augmenter leur implication dans la vie civique.

Pourquoi le PLR s'y oppose:

Les droits vont avec les obligations.Le système actuel est cohérent en prévoyant une responsabilité pénale, une responsabilité civile et une responsabilité civique. Toutes les trois sont fixées à 18 ans. Il serait incohérent d’en abaisser une sans abaisser les autres.

C’est aussi un signal donné aux jeunes. Lorsqu’ils atteignent la majorité, ils obtiennent certains droits comme celui de passer son permis de conduire, de signer un contrat ou de voter. Mais ils ont également les responsabilités qui vont avec s’ils ne respectent pas la loi.

La démocratie à la carte est également pointée du doigt avec le système proposé. Cela crée des inégalités entre les jeunes de 16 à 18 ans. D'autre part, pourquoi ne pas accorder le droit d'éligibilité simultanément?

Finalement, cela ne participera pas à augmenter sensiblement le taux de participation, comme cela a été remarqué après l'octroi du droit de vote aux étrangers détenteurs d'un permis C.

 

  • Initiative pour davantage de logements abordables

Le PLR recommande de refuser l’initiative « davantage de logements abordables»:

  • Car la politique locale est plus efficace que le centralisme.
  • Le PLR est contre le socialisme en matière de logements et les quotas à tout-va.
  • Les privés peuvent, eux aussi, proposer des logements abordables.
  • Extension de la norme pénale contre la discrimination raciale à la discrimination basée sur l’orientation sexuelle

Le PLR soutient l’extension de la norme pénale contre la discrimination raciale car:

  • Elle permet de combler une lacune juridique.
  • Elle envoie un signal clair contre l’homophobie
  • Elle ne limite en rien la liberté d’opinion.